Accueil > Actualités > L'actualité des Chrétiens d'Orient > Le prix de l’Amitié judéo-chrétienne décerné au P. Shoufani, « curé de Nazareth »

Le prix de l’Amitié judéo-chrétienne décerné au P. Shoufani, « curé de Nazareth »

19/02/2014

Le comité directeur de l’Amitié judéo-chrétienne de France (AJCF) a décidé de décerner son Prix annuel au P. Émile Shoufani, surnommé le « curé de Nazareth ».

Le-prix-de-l-Amitie-judeo-chretienne-decerne-au-P.-Shoufani-cure-de-Nazareth_article_main

Le-prix-de-l-Amitie-judeo-chretienne-decerne-au-P.-Shoufani-cure-de-Nazareth_article_main

Né en Galilée alors sous mandat britannique le 24 mai 1947, dans une famille arabe et chrétienne, un an avant la proclamation de l’État d’Israël, il est ordonné prêtre en 1971 après avoir été formé au séminaire d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). C’est d’ailleurs en France qu’il découvre l’horreur de la Shoah lors d’un voyage à Dachau. « J’ai fait cette expérience fondamentale pour moi que le juif que je perçois comme fort parce qu’il écrase mon peuple en Palestine a un jour connu l’absolue faiblesse, raconte-t-il dans Le curé de Nazareth (Albin Michel). Cette haine terrible, dévastatrice, dont avaient été victimes les juifs m’imposait à moi, l’Arabe palestinien, de porter un autre regard sur eux.»

De retour en Israël, où il devient responsable du collège Saint-Joseph de Nazareth en 1976, il emmène chaque année ses élèves chrétiens et musulmans visiter le mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem, et invite les élèves d’une école juive de Jérusalem à partager trois jours de leur année scolaire à Saint Joseph. En 2003, pendant la seconde intifada, il organise le voyage Mémoire pour la Paix qui a rassemblé sur le site des camps d’Auschwitz et de Birkenau près de 700 personnes, chrétiens, juifs, arabes musulmans et reçoit le prix Unesco de l’éducation pour la paix.

En 2010, sur décision de Mgr Elias Chacour, archevêque melkite de Galilée, le P. Shoufani – précédemment élu évêque par le synode des évêques melkites, mais jamais confirmé par Rome – avait été relevé de la direction du collège Saint-Joseph. Le P. Shoufani est depuis redevenu simple curé de la paroisse melkite de Nazareth, dite de la synagogue. Le prix AJCF qui lui sera remis à l’automne, honore son action de rapprochement entre juifs et chrétiens, et son témoignage d’homme de foi.

Source La Croix

Retour à la page précédente Vous souhaitez soutenir les actions de l'Œuvre d'Orient ? Nous aider

L’actualité de l’Œuvre

Avril 2016 : sortie du livre de Mgr Pascal Gollnisch "Chrétiens d'Orient, résister sur notre terre"

Chronique de Mgr Gollnisch

21/09/2016 - coup de projecteur sur la situation en Mésopotamie Syrienne

Chroniques plus anciennes