Accueil > Actualités > L'actualité des Chrétiens d'Orient > Appel aux musulmans et chrétiens d’Irak par le patriarche Louis Sako

Appel aux musulmans et chrétiens d’Irak par le patriarche Louis Sako

22/07/2014

Après que les chrétiens aient été chassés de Mossoul, le patriarche chaldéen catholique dans un appel à ses compatriotes et au monde entier, affirme que "ces exigences offensent les musulmans et la réputation de l'islam " et les appellent à reconsidérer leur stratégie et à respecter les innocents non armés, de toutes les ethnies, les religions...

Mgr Sako lors de la remise du Prix de la Paix une nouvelle église chaldéenne depuis 2003 à Kirkouk

Mgr Sako lors de la remise du Prix de la Paix une nouvelle église chaldéenne depuis 2003 à Kirkouk

Aux peuples de conscience et de bonne volonté en Irak et dans le monde entier,

Aux voix des modérés, nos frères et sœurs musulmans en Irak et dans le monde entier,

À tous les concernés par la pérennité de l’Irak en tant que nation pour tous ses citoyens,

À tous les dirigeants, penseurs et militants des droits de l’homme,

À tous les défenseurs de la dignité de la personne humaine et de la liberté des religions,

 

Paix et miséricorde de Dieu !

Suite à la prise de contrôle de Mossoul par des djihadistes islamistes et leur annonce d’un État islamique, et après plusieurs jours de calme et d’anticipation, la situation était devenue négative pour les chrétiens de la ville et des environs. Les premiers signes de cette inversion furent les enlèvements de deux religieuses et de trois orphelins qui ont été libérés après 17 jours. Nous avions été encouragés par cette évolution et l’avions considérée comme une lueur d’espoir, une percée. Mais nous avons été surpris par les derniers développements, lorsque l’État islamique a publié une déclaration appelant les chrétiens ouvertement, soit à se convertir à l’islam, soit à payer la jizya (impôt de capitulation) sans préciser un plafond, soit à quitter leur ville et leurs maisons, avec seulement leurs vêtements, sans bagages ; et de publier une « fatwa » considérant les maisons des chrétiens comme propriété de l’État islamique. Ils ont marqué la lettre « N » sur les maisons des chrétiens, « N » pour « Nazaréens » ! Ils ont par ailleurs marqué sur les maisons des chiites avec la lettre « R » pour « Refuseurs ». Qui sait ce qui se passera dans les prochains jours, alors que les lois de l’État islamique se fondent sur ce qu’ils prétendent être la loi de la Charia, ce qui inclut la redéfinition des identités sur fond de religion et de sectarisme.

Ces exigences offensent les musulmans et la réputation de l’islam qui dit : « Vous avez votre religion et nous avons la nôtre » et aussi : « Il n’y a pas de contrainte en religion » ; cela est de même en contradiction avec mille quatre cents ans d’histoire, avec toute l’existence du monde islamique, avec la coexistence des différentes religions et différents peuples en Orient et en Occident, et avec le respect de leurs croyances et de leur vivre fraternel. Les chrétiens, en particulier dans notre Orient, ont depuis l’avènement de l’islam partagé les doux et amers souvenirs, leurs sangs ont été mélangés pour la défense de leurs droits et de leurs terres, et ensemble ils construisirent les villes, la civilisation et le patrimoine. Il est honteux que les chrétiens soient rejetés, expulsés et diminués. Il est évident que cela aura des conséquences désastreuses sur la coexistence de la majorité et des minorités, même parmi les musulmans eux-mêmes, au court et au long terme. Par conséquent, l’Irak se dirige vers une catastrophe humanitaire, culturelle et historique.

C’est pourquoi nous adressons à nos compatriotes Irakiens qui les soutiennent un appel chaleureux, fraternel et urgent, pour qu’ils reconsidèrent leur stratégie et qu’ils  respectent les innocents non armés, de toutes les ethnies, les religions et les sectes. Le Coran impose le respect à l’innocent et n’appelle pas à saisir les biens des personnes par la force, il appelle à aider la veuve, l’orphelin, l’indigent et les démunis ; il recommande même d’aider le septième voisin.

Nous appelons aussi les chrétiens de la région à adopter la rationalité et la perspicacité, à évaluer leurs options et à comprendre ce qui est prévu pour la région, à se réunir dans la charité et à réfléchir ensemble, dans la solidarité, au renforcement de la confiance en eux-mêmes et en leurs voisins, à la rencontre autour de leur Église, en étant patients, endurant et en priant jusqu’à ce que la tempête passe.

+ Louis Raphael  Sako

Patriarche de l’Église catholique chaldéenne en Irak et dans le monde

17/07/2014

Retour à la page précédente Vous souhaitez soutenir les actions de l'Œuvre d'Orient ? Nous aider

L’actualité de l’Œuvre

Avril 2016 : sortie du livre de Mgr Pascal Gollnisch "Chrétiens d'Orient, résister sur notre terre"

Chronique de Mgr Gollnisch

Les Dominicains à Bagdad

Chroniques plus anciennes