Accueil > Actualités > L'actualité des Chrétiens d'Orient > Genève : les chefs d’Églises dénoncent le génocide perpétré en Irak

Genève : les chefs d’Églises dénoncent le génocide perpétré en Irak

16/09/2014

L' EI est une menace non seulement pour les chrétiens, mais aussi pour les autres religions ou ethnies, et la société toute entière au Moyen-Orient.

© L'Orient le Jour

© L'Orient le Jour

Nous, Patriarches et évêques des Églises du Moyen-Orient, spécialement en Irak et en Syrie, invités par la Mission permanente du Saint-Siège près les Nations-Unies à Genève, sommes venus pour donner un témoignage sur la situation dramatique dans ces pays concernant les communautés et la population entière.

Depuis presque 2 000 ans, les communautés chrétiennes ont été quotidiennement présentes dans la région mais maintenant, particulièrement en Irak et en Syrie, nous sommes visés par les crimes de l’EI pour nos convictions religieuses. Ils nous persécutent « au nom de Dieu », une claire violation du Droit de l’Homme fondamental de liberté religieuse. L’idéologie sur laquelle le soi-disant État Islamique justifie son agression est fondamentalement contraire aux Droits de l’Homme. Il en résulte un génocide, le meurtre d’innocents forcés à partir et d’autres graves abus. Ainsi l’EI (le Daesh) est une menace non seulement pour les chrétiens mais aussi pour des groupes d’autres religions et d’autres ethnies mais également pour la société tout entière au Moyen-Orient et pour la communauté internationale. Si elle n’est pas fermement condamnée et effectivement détruite, cette idéologie va endommager tout le système des Droits de l’Homme en créant un précédent dangereux d’indifférence envers la protection des peuples vulnérables.

Les massacres et les atrocités commises par l’EI en Irak et en Syrie qui, jusqu’à présent, restent impunis, constituent aussi des crimes contre l’humanité. En conséquence, en s’appuyant sur la loi humanitaire internationale, la communauté internationale a la responsabilité de protéger les communautés et les individus dont les droits humains fondamentaux sont violés et que leur gouvernement est incapable de protéger. Les chrétiens en Irak ne devraient pas être privés de leurs droits comme individus pas plus comme membres de communautés religieuses, comme cela est établi par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Les chrétiens doivent être reconnus et traités de la même manière, comme tous les citoyens de leurs pays. Ils ont le droit de rester en sécurité dans leur pays et être protégés par l’État selon un système légal en accord avec les Droits de l’Homme.

Nous demandons fermement une assistance humanitaire, sociale et financière et que la sécurité soit prévue pour nos communautés.

Il est urgent, spécialement à l’approche de l’hiver, de :

  • garantir un toit pour les personnes déplacées,
  • des conditions de vie adéquates,
  • une assistance médicale appropriée
  • et la scolarisation des enfants.

Tandis que toutes ces dispositions sont nécessaires mais aussi urgentes, le droit de retourner dans leurs maisons et propriétés qu’ils ont dû abandonner doit être garanti, avec la participation de la communauté internationale et par l’action des Nations-Unies jusqu’à ce que les autorités nationales puissent exercer leur responsabilité sur tout le territoire de l’État. La première priorité demeure, à ce moment, la nécessité de détruire l’EI, de réprouver ses agissements criminels et de rétablir une coexistence pacifique où la dignité, les droits et les devoirs de chacun soient mis en avant et respectés.

Genève, le 16 septembre 2014

  • S. B. Louis Raphaël Ier Sako, patriarche de Babylone des chaldéens
  • S. B. Ignace Youssef III Younan, patriarche d’Antioche des syriens catholiques
  • S. E. Nicodemus Daoud Sharas, archevêque de Mossoul de l’Église orthodoxe syrienne d’Antioche et de tout l’Orient
  • S. E. Ignatius Alhoshi, métropolite pour la France et l’Europe de l’Ouest et du Sud de l’Église grecque orthodoxe d’Antioche
  • S. E. Cyrille Salim Bustros, archevêque de Beyrouth de l’Église grecque melkite catholique
  • S. E. Anba Louka El-Baramoussi, évêque de Suisse romande et du Sud de la France de l’Église copte orthodoxe
  • S. E. Giuseppe Nazzaro, custode émérite de Terre Sainte, vicaire apostolique émérite d’Alep de l’Église catholique
  • Mgr Ghossan Aljanian, administrateur du diocèse de Suisse de l’Église arménienne orthodoxe

Retour à la page précédente Vous souhaitez soutenir les actions de l'Œuvre d'Orient ? Nous aider

L’actualité de l’Œuvre

Avril 2016 : sortie du livre de Mgr Pascal Gollnisch "Chrétiens d'Orient, résister sur notre terre"

Chronique de Mgr Gollnisch

Le Pape François en Arménie

Chroniques plus anciennes