Accueil > Actualités > L'actualité des Chrétiens d'Orient > Syrie : « Pour mettre les gens ensemble, donnez-leur quelque chose à construire »

Syrie : « Pour mettre les gens ensemble, donnez-leur quelque chose à construire »

22/01/2016

Lors de sa visite à l'Œuvre d'Orient, Mgr Samir Nassar, Archevêque maronite de Damas, nous a témoigné de l'Espérance apportée par la construction des trois chapelles. Une interview vidéo.

Samir Nassar

Samir Nassar

L’ACTION DE L’ŒUVRE D’ORIENT

C’est ma dixième année à Damas. Je tiens tout d’abord à saluer l’Œuvre d’Orient pour le 160eme anniversaire de sa fondation : 160 ans chargés d’amour, de partage, de compassion et de solidarité. Ce sont des qualités formidables surtout en ces jours… Je tiens vraiment à remercier toute la famille de l’Œuvre d’Orient, Mgr Pascal Gollnisch et toute l’équipe, les donateurs et tous ceux qui prient pour l’Église de Syrie et pour la paix dans notre pays.

Retrouvez l’interview vidéo :

LA GRÂCE DE LA PRIÈRE

La prière est notre cap, notre havre de paix. C’est pour cela que malgré la conjoncture difficile en Syrie, nous avons osé lancer la construction de trois chapelles dans les quartiers périphériques de Damas pour promouvoir la pastorale de proximité : il nous faut être proche des gens.

A cause des barrages et de la sécurité, nos fidèles ne pouvaient plus venir à la Cathédrale. L’Église est donc allée vers eux : on vit un mouvement inverse.

Nous avons inauguré le 8 janvier dernier la chapelle des martyrs de Damas.

CONSTRUIRE ENSEMBLE

C’est un travail qui a réuni les gens. Saint-Exupéry disait : « Pour mettre les gens ensemble, donnez-leur quelque chose à construire« .

Cette petite construction a réuni plus d’une centaine de personnes, chacun faisait ce qu’il pouvait : le menuisier, le carreleur, le plombier, l’électricien, etc… Ils se sont tous mobilisés pendant cinq mois et nous avons maintenant cette chapelle à la disposition des fidèles du quartier.

Une autre suivra dans un quartier plus lointain et une troisième aussi.

Notre but est de mettre la prière en amont dans cette démarche de guerre et de violence, pour dire que c’est le Seigneur qui fait la paix et que par la prière nous espérons que tout les pourparlers, les initiatives de réconciliation puissent aboutir.

Et remettre la Paix en cette terre syrienne, terre biblique depuis St Paul.

Bonne route en ce nouvel an de Miséricorde !

Retour à la page précédente Vous souhaitez soutenir les actions de l'Œuvre d'Orient ? Nous aider

L’actualité de l’Œuvre

Avril 2016 : sortie du livre de Mgr Pascal Gollnisch "Chrétiens d'Orient, résister sur notre terre"

Chronique de Mgr Gollnisch

28/09/2016 - retour sur la situation à Alep

Chroniques plus anciennes