Accueil > Actualités > L'actualité des Chrétiens d'Orient > L’Œuvre d’Orient va envoyer des jeunes en mission au Moyen-Orient

L’Œuvre d’Orient va envoyer des jeunes en mission au Moyen-Orient

27/01/2017

"Née en 1856, l’Œuvre d’Orient annonce la création d’un pôle jeune ; lequel prévoit d’envoyer des volontaires en mission dans les pays soutenus par cette œuvre d’Église, 23 au total, présents principalement au Moyen-Orient".

vincent-gelot-oeuvre-d-orient_article_large

vincent-gelot-oeuvre-d-orient_article_large

Source Famille chrétienne

« L’objectif de ce pôle jeunes est de répondre à la fois aux besoins des communautés locales d’Orient et aux demandes des nombreux jeunes Français qui nous sollicitent pour s’engager au service des chrétiens d’Orient » explique Ariane de Cézac, l’une des responsables du pôle jeunes. Concrètement, deux sortes de missions destinées aux étudiants ou aux jeunes professionnels sont proposées.

Le premier consiste en des missions longues, d’une durée variable de 6 à 12 mois, où le volontaire met ses compétences au service d’un projet précis. « L’Œuvre d’Orient, qui est une œuvre d’Église, a tissé des liens très étroits avec les communautés locales d’Orient. L’idée du projet est que ces communautés chrétiennes nous fassent des demandes et qu’ensuite, nous y répondions par l’envoi de jeunes » poursuit Philippe Alquier, l’autre responsable du pôle jeunes. Infirmière, médecin, enseignant ou encore technicien, voilà quelques profils qui pourraient intéresser les communautés. Actuellement, deux jeunes envoyés par l’Œuvre d’Orient effectuent une mission longue. La première, Églantine, est à Erbil, en Irak, depuis près d’un an. Elle est la responsable de la radio chrétienne Al Salam, une radio qui s’adresse aux centaines de milliers de déplacés et réfugiés du Kurdistan irakien. Le second, Cyril, est à Jérusalem et s’occupe de jeunes handicapés. Pour ces missions longues, les volontaires peuvent partir avec le statut du Volontariat de solidarité internationale (VSI) ou bien en service civique, ce qui leur permet d’obtenir des indemnités.

Parallèlement, le nouveau pôle propose des missions plus courtes, allant de 15 jours à un mois. Il s’agit dans ce cas d’envoyer des groupes de jeunes pour qu’ils vivent en immersion avec les chrétiens d’Orient, en Irak, Égypte, Liban, Palestine, Israël ou d’autres pays encore. Pour l’heure, il n’est pas prévu d’envoyer des jeunes en Syrie, les conditions de sécurité n’étant pas garanties. « Je pense tout particulièrement à des camps de routiers scouts ou bien à des groupes d’aumôneries étudiantes » détaille Philippe Alquier, qui souhaite que ces jeunes Français puissent, à leur retour, témoigner de la situation des chrétiens et de l’importance de leur présence dans ces pays dont l’actualité est souvent dramatique.

Avant leur départ, les volontaires bénéficient d’une double formation dispensée par la Délégation catholique pour la coopération (DCC) et par l’Œuvre d’Orient. Ce nouveau pôle vient intégrer le groupe de jeunes Antiokia, créé en 2012 par l’Œuvre d’Orient, qui permet de faire se rencontrer chrétiens orientaux et chrétiens latins de France, et propose des formations sur les Églises d’Orient.

 

Hugues Lefèvre

Retour à la page précédente Vous souhaitez soutenir les actions de l'Œuvre d'Orient ? Nous aider

L’actualité de l’Œuvre

Les projets de reconstruction de l'Œuvre d'Orient en Irak et en Syrie

Chronique de Mgr Gollnisch

07/04/2018 - L'actualité de la semaine

Chroniques plus anciennes