Accueil > Actualités > L'actualité des Chrétiens d'Orient > L’Œuvre d’Orient et l’Église de France poursuivent leur soutien aux #EtudiantsenIrak

L’Œuvre d’Orient et l’Église de France poursuivent leur soutien aux #EtudiantsenIrak

03/03/2017

Irak - Aider 400 étudiants mossouliotes à poursuivre leurs études en 2018, c'est le projet de l'Œuvre d'Orient et de l'Eglise de France

Pourquoi les étudiants de Mossoul ont-il besoin de notre soutien ?

 

Le soutien de 400 étudiants les plus nécessiteux

Depuis le 3 décembre 2015, l’Église de France a mis en place un partenariat avec l’Œuvre d’Orient pour permettre à plusieurs centaines d’étudiants de poursuivre leurs études malgré la guerre. Ils étaient 380 au début du projet et jusqu’à 700 étudiants en 2017.

Aujourd’hui, avec la libération de Mossoul, l’Œuvre d’Orient poursuit son soutien aux étudiants, même si la situation a évolué. Le programme soutenu par Mgr Youssif Thomas Mirkis, archevêque chaldéen de Kirkouk et de Souleymanieh prévoit en 2018 le soutien de 400 étudiants les plus nécessiteux. L’Université de Mossoul, située sur la rive gauche a en effet été ré ouverte, mais comme la ville est quasi détruite, les étudiants doivent loger dans les villages d’environ : Qaraqosh, Karamles, Bartella, Bashika, Telleskof, Batnaya et d’autres.

 

L’Œuvre d’Orient veut leur permettre de se rendre quotidiennement à l’Université et assurer leur repas pour les 10 prochains mois

 

« 40 000€ par mois pour les 400 étudiants pour le transport et 10 000€ par mois pour les nourrir, soit un total annuel de 500 000€ » nous explique Mgr Mirkis.

 

Des futurs médecins, pharmaciens, architectes et ingénieurs

Ces étudiants font partie des milliers de chrétiens qui ont ont du fuir Mossoul et la plaine de Ninive en août 2014. En 2014, ils avaient été transféré d’Erbil à Kirkouk, où l’enseignement est donné dans leur langue, l’arabe.

Sur place, c’est Mgr Youssif Thomas Mirkis, archevêque chaldéen de Kirkouk et de Souleymanieh, qui a lancé le projet, appelant l’Œuvre d’Orient et l’Eglise de France à les aider. « Aider les futurs cadres à poursuivre leurs études, c’est essentiel pour reconstruire notre pays. En soutenant les jeunes, nous les maintenons dans le pays » explique-t-il.

Récemment, à l’occasion du grand rassemblement Ecclesia Campus les 3 et 4 février 2018, 3 euros ont été reversé au projet sur chaque inscription.

 

 

Aidez-nous à les accompagner dans leur scolarité, en cliquant sur ce lien, (précisez le projet : les étudiants d’Irak de Mgr Mirkis).

« Je vous demande intensément de prier pour les étudiants que nous avons aidés l’an dernier et que nous essayons d’aider cette année, pour qu’ils continuent à étudier et à réussir comme ils l’ont fait depuis leur exil. Ils ont donné une grande satisfaction dans leurs études avec près de 100 % de réussite ».

« Votre solidarité nous donne de l’espoir et leur donne de l’espoir, ils savent que beaucoup de personnes prient pour eux et sont solidaires avec eux ».

 


22 Septembre 2014 : Mgr Youssef Thomas MIRKIS, o.p., archev. chaldéen de Kirkouk (Irak). Mairie de Neuilly-sur-Seine (92), France. September 22th, 2014: Chaldean archbishop of Kirkuk Yousif Thomas MIRKIS. Neuilly-sur-seine (92) France. « En soutenant les jeunes, nous les maintenons dans le pays. Il y aura ainsi des médecins, des pharmaciens et architectes, des ingénieurs »

Mgr Mirkis

Né à Mossoul (Irak) en 1949, Mgr Youssif Thomas Mirkis a notamment étudié en France (Strasbourg, Nanterre) où il est devenu Dominicain. Ordonné prêtre en 1980, il a été nommé archevêque chaldéen de Kirkouk et Souleymanieh en janvier 2014.
Supérieur de la Communauté des Dominicains à Bagdad de 1994 à 2000, il a aussi fondé l’Académie des Sciences Humaines dans la capitale irakienne. Directeur d’un magazine et d’une maison d’édition, auteur de nombreux livres, il est membre de plusieurs associations de journalistes.

 

Une présence ancestrale des Chrétiens en Irak

Les Chrétiens d’Irak sont, dans leur quasi-totalité, les descendants de populations qui vivaient en Mésopotamie avant l’ère chrétienne. Les catholiques appartiennent à l’Église chaldéenne ou à l’Église syriaque.
Le chef de l’Eglise porte le nom de Catholicos-Patriarche de Babylone des Chaldéens, avec résidence à Bagdad. Le titulaire, depuis le 31 janvier 2013, est Louis Raphaël 1er Sako.


 

Soutenir ce projet

-- Par chèque

A l’ordre de « Œuvre d’Orient – Étudiants Irak »
L’Œuvre d’Orient – 20, rue du regard 75006 Paris

-- Par un don en ligne

En cliquant sur ce lien, (précisez le projet : les étudiants d’Irak de Mgr Mirkis).

Retour à la page précédente Vous souhaitez soutenir les actions de l'Œuvre d'Orient ? Nous aider

L’actualité de l’Œuvre

Les projets de reconstruction de l'Œuvre d'Orient en Irak et en Syrie

Chronique de Mgr Gollnisch

07/04/2018 - L'actualité de la semaine

Chroniques plus anciennes