Accueil > Actualités > L'actualité des Chrétiens d'Orient > Irak – Inauguration d’une église des saints Pierre et Paul à Erbil

Irak – Inauguration d’une église des saints Pierre et Paul à Erbil

07/07/2017

Jeudi 29 juin dernier, Louis Raphaël Ier Sako, patriarche de Babylone des chaldéens, a inauguré une nouvelle église dans le quartier chrétien d'Ankawa à Erbil (Kurdistan irakien). Le nonce apostolique en Irak et en Jordanie, Mgr Alberto Ortega Martin était également présent.

Source Zenit

L’Église en Irak « a de la vitalité » et «  avance malgré les difficultés », estime le nonce apostolique en Irak et en Jordanie, Mgr Alberto Ortega Martin.

Mgr Ortega a participé, le 29 juin dernier, à l’inauguration par le patriarche de Babylone des chaldéens, Louis Raphaël Ier Sako, de l’église des saints apôtres Pierre et Paul, à Ankawa, un quartier chrétien de la ville d’Erbil, capitale du Kurdistan irakien, indique Radio Vatican en italien du 3 juillet 2017.

« Cette inauguration et consécration d’une nouvelle église est un beau signe d’espoir », a dit le nonce.

« Pour les chrétiens d’Irak, a-t-il poursuivi, avoir comme patrons de l’église ces grands saints, qui ont donné leur vie pour le Seigneur, est sans aucun doute un grand encouragement et un bel exemple. »

« En Irak, la question du martyre est très ressentie, a souligné Mgr Ortega Martin, car ici les chrétiens, par leur expérience directe, connaissent ces difficultés, jusqu’à subir eux-mêmes des persécutions. Beaucoup d’entre eux ont tout perdu pour garder leur foi. »

Au cours de la célébration, a raconté le nonce, le patriarche Sako « a exhorté et encouragé tous les chrétiens à rester dans leur pays, à être une présence positive en Irak malgré les difficultés ».

« L’important, a souligné le nonce,  c’est que les chrétiens, comme disait aussi le patriarche, restent attachés à leur foi et à leur terre, qu’ils continuent malgré les difficultés à fournir cette aide précieuse qu’ils peuvent apporter, non seulement pour le bien de l’Église, mais pour la société tout entière. »

Mgr Ortega a affirmé que « beaucoup » de chrétiens « veulent retourner dans leurs villages qui ont été libérés : maintenant il faut penser à reconstruire ».

En ce qui concerne le retour des chrétiens, le nonce a dit aussi que « dans certains endroits déjà libérés », ou « la situation est plus calme  et les maisons sont peut-être moins endommagées, beaucoup de familles sont revenues » : « Il y a un village chaldéen, Telleshkof, près d’Alqosh, où plus de 600 familles chrétiennes sont déjà revenues : c’est un grand signe d’espoir. Dans d’autres villages, le travail de reconstruction se poursuit : il faudra du temps. »

Le nonce a conclu par une image qu’il a encore devant les yeux : « Le lendemain de la consécration de l’église des saints Pierre et Paul, j’ai participé aux premières communions en l’église Saint-Joseph, toujours à Ankawa, avec l’archevêque d’Erbil, Mgr Bashar M. Warda. Il y avait beaucoup d’enfants – une quarantaine – qui recevaient leur première communion. Ce fut une très belle cérémonie. J’ai vu comment ils ont participé, comment ils ont suivi la liturgie qui n’est pas très facile, comment ils ont su répondre et comment ils ont chanté, avec joie et confiance: je suis reparti avec cette image dans les yeux – de ces enfants qui seront les chrétiens de demain – me disant que, grâce à Dieu, il y a tant d’espoir pour l’Église. »

Avec une traduction d’Océane Le Gall

Retour à la page précédente Vous souhaitez soutenir les actions de l'Œuvre d'Orient ? Nous aider

L’actualité de l’Œuvre

Les projets de reconstruction de l'Œuvre d'Orient en Irak et en Syrie

Chronique de Mgr Gollnisch

16/09/2017 - l'actualité de la semaine

Chroniques plus anciennes