Accueil > Actualités > L'actualité des Chrétiens d'Orient > L’Œuvre d’Orient se dote d’un nouveau Directeur des opérations

L’Œuvre d’Orient se dote d’un nouveau Directeur des opérations

12/11/2017

Depuis début septembre, Vincent Cayol est le nouveau Directeur des opérations de l'Œuvre d'Orient. Cofondateur de la célèbre "Fête des Voisins", il a également vécu de nombreuses années au Moyen-Orient. Présentation en trois questions.

Pourriez-vous vous présenter ?

VC : Oui ! J’ai 53 ans, je suis parisien, père d’une famille de 5 enfants. J’ai évolué dans deux secteurs différents : après des études commerciales, j’ai travaillé en entreprise dans le secteur privé, et ensuite dans le monde associatif. J’ai évolué essentiellement dans le secteur du marketing, de la communication et du développement international pour des produits aussi variés que la lessive, les boissons ou bien les produits agro-alimentaires. J’ai travaillé pendant 20 ans dans ce secteur puis je me suis tourné vers le monde associatif, en contribuant à la création de « la Fête des Voisins » avec mon ami Atanase Périfan. J’étais particulièrement chargé du développement international et de la diversification de cette activité et j’ai mené des actions qui sont plutôt tournées vers le marketing direct, l’événementiel et la communication.

 

Pourquoi avoir choisi d’intégrer l’Œuvre d’Orient ?

VC : C’est une vieille passion familiale. Mes parents s’intéressaient beaucoup à la question des chrétiens d’Orient et bien-sûr soutenaient l’Œuvre d’Orient mais cela correspond aussi à un intérêt personnel. J’ai moi-même habité au Moyen-Orient avec ma famille lorsque mes enfants étaient encore en bas-âge. Nous nous sommes passionnés pour cette question. Je suis très heureux de pouvoir contribuer à la poursuite du développement de cette œuvre.

 

Quelle est votre vision pour l’Œuvre d’Orient ?

VC : Ma vision est de poursuivre et d’amplifier le travail de cette « grande dame ». Je vois deux points principaux : d’abord de continuer à travailler là où on a le plus besoin. C’est la grande spécificité de l’Œuvre d’Orient de travailler communauté par communauté sur le terrain au gré de l’actualité, mais aussi au jour le jour, sur des projets modestes ou beaucoup plus grands. Le deuxième point c’est d’élargir le public. Nous voulons poursuivre notre action auprès des jeunes mais aussi élargir le public géographiquement ; couvrir le territoire français et ouvrir l’Œuvre d’Orient à l’Europe. Il y a déjà des actions qui ont bien démarrées à ce sujet : mon rôle c’est de leur donner réalité.

 

Propos recueillis par ASSM

Retour à la page précédente Vous souhaitez soutenir les actions de l'Œuvre d'Orient ? Nous aider

L’actualité de l’Œuvre

Les projets de reconstruction de l'Œuvre d'Orient en Irak et en Syrie

Chronique de Mgr Gollnisch

14/10/2017 - Une Eglise détruite en Syrie et un déplacement au Liban

Chroniques plus anciennes