Accueil > Actualités > L'actualité des Chrétiens d'Orient > Saint Barnabé : premier compagnon de Saint Paul

Saint Barnabé : premier compagnon de Saint Paul

11/06/2018

Saint Barnabé, fêté le 11 juin, est considéré comme un apôtre même s’il ne fait pas partie des « Douze » que le Christ a initialement choisis. Il participe avec Paul, sous le souffle de l’Esprit Saint, à la propagation du christianisme et à l’instauration de l’Église.

Saint Barnabé

Saint Barnabé

Barnabé apparaît au quatrième chapitre des Actes des Apôtres. Originaire de Chypre, ce juif du nom de Joseph se convertit peu après la Pentecôte, il vend son champ et en apporte le prix aux Apôtres. Ils le renomment Barnabé, ce qui veut dire « fils de la consolation ».
Il est dit de lui qu’il était « un homme de bien et rempli de l’Esprit Saint ». C’est lui qui introduisit Paul dans la communauté des Apôtres, et raconta comment « Saul avait vu le Seigneur » sur le chemin de Damas. Les Apôtres avaient en effet du mal à accepter l’ancien persécuteur. Barnabé fut envoyé à Antioche, d’où il alla chercher Paul à Tarse car la tâche était trop grande pour lui seul. Ils restèrent un an dans ce lieu où pour la première fois les disciples furent nommés chrétiens. Ils furent ainsi tous les deux envoyés par les Apôtres pour aller annoncer la Bonne Nouvelle dans de nombreuses villes, voyage où ils seront rejetés et parfois persécutés.

Vers 48 se tient le Concile de Jérusalem, sous la direction de Jacques le Juste, au cours duquel est débattue l’ouverture de la communauté des juifs chrétiens aux « païens », et notamment la question de la circoncision. Paul et Barnabé y assistent. Ils se séparent au moment du second voyage apostolique de Paul à cause d’un désaccord sur Marc, en qui Paul avait peu confiance. Barnabé avait cette capacité de voir le meilleur dans ceux qui l’entouraient. Il repart ensuite pour Chypre, d’où il est originaire, accompagné de Marc. Il avertit les nouveaux convertis au christianisme de la nécessité d’être fermes dans la foi car le loup ne s’attaque d’abord au pasteur que pour se jeter ensuite sur le troupeau (cf. Jn 10,12). Il meurt martyr sur cette île, près de Salamine, dans les années 60 ou 70.


« Dieu qui a dit de mettre à part saint Barnabé, cet homme plein de foi et de l’Esprit Saint, pour qu’il porte aux païens le message du salut ; fais que l’Évangile du Christ, dont il fut l’apôtre courageux, soit encore annoncé fidèlement en paroles et en actes. Par Jésus-Christ notre Seigneur, qui vit et règne avec toi et le Saint-Esprit, un seul Dieu, dans les siècles des siècles. Amen »

Retour à la page précédente Vous souhaitez soutenir les actions de l'Œuvre d'Orient ? Nous aider

L’actualité de l’Œuvre

Les projets de reconstruction de l'Œuvre d'Orient en Irak et en Syrie

Chronique de Mgr Gollnisch

Autour de la question des dons

Chroniques plus anciennes