Accueil > Actualités > L'actualité des Chrétiens d'Orient > Lecture d’été [1/12] : « Chrétiens de Gaza » par Christophe Oberlin, la recension du père Sabater

Lecture d’été [1/12] : « Chrétiens de Gaza » par Christophe Oberlin, la recension du père Sabater

09/07/2018

Découvrez le livre qui a reçu la mention spéciale du jury lors du prix littéraire de l'Œuvre d'Orient

Chrétiens de Gaza d'Oberlin

Chrétiens de Gaza d'Oberlin

Introduction :

Les chrétiens de Gaza sont isolés. C’est à peine si on les connaît ! Leur liberté est très limitée, comme celle de tout le monde à Gaza. Ils vivent exactement la même vie que leurs coreligionnaires : horizon bouché, chômage, appauvrissement, insécurité, tracasseries administratives, blocus israélien et égyptien… Les chiffres que l’on cite régulièrement n’excèdent pas 1100 chrétiens dans ce si petit territoire palestinien que certains appellent « prison à ciel ouvert ». Il y a encore une dizaine d’année les chrétiens étaient autour de 3000. Ces chiffres sont diamétralement inverses à ceux qui comptabilisent la population totale de la Bande de Gaza. La démographie locale est en constante expansion. Le taux  de la population ne cesse d’augmenter atteignant, en 2018, plus de 2 millions d’habitants sur 365 kilomètres carrés. Dans ces conditions, la petite communauté chrétienne est à peine visible… ; et faut-il le dire bien oubliée ! Lorsqu’on évoque la Bande de Gaza, on ne pense pas directement aux chrétiens, mais davantage à la misère, à la faim, au Hamas, au Fatah, à la guerre…

Eu égard aux conditions si désastreuses, la majorité des chrétiens veulent fuir cet endroit si difficile à vivre vers des lieux de quiétude où il n’y aurait plus ces dépendances solidaires et humanitaires, ces problèmes du quotidien, et la peur d’être une fois de plus bombardés. Quel avenir pour un jeune vivant entre barbelés et mer Méditerranée ? Quel horizon ouvert à des rêves possibles de liberté pour sortir de cet endroit que ce soit par la terre, par la mer ou par les airs ? Quel choix s’offre aux jeunes pour étudier dans de grandes universités ? Des rêves sont-ils encore possibles ?

Bien qu’à la marge du fait de leur nombre, les chrétiens restent une part importante de la société gazaouie. La communauté chrétienne, toutes confessions confondues, continue à célébrer l’eucharistie ainsi que les fêtes dans des églises qui sont pour la plupart de construction ancienne. Une église du 7ème siècle a même été mise à jour, bien que malheureusement endommagée à l’occasion des travaux.

Résumé : 

Le livre de Christophe OBERLIN témoigne de la présence très ancienne des chrétiens à Gaza. De ce point de vue, ce livre nous éclaire et nous renseigne sur cette présence d’hier, mais aussi d’aujourd’hui.

La situation générale du Proche-Orient et celle plus particulièrement attachée à la fois aux divisions internes au Peuple palestinien depuis juin 2007 et aux rapports plus que tendus avec l’Etat hébreu, font bouger les structures ancestrales au sein de la société gazaouie. Les chrétiens ont le sentiment de n’être plus une véritable communauté que l’on regarde, que l’on considère et que l’on entend… Les relations avec les musulmans sont parfois rendues plus compliquées. Néanmoins, la coexistence entre chrétiens et musulmans reste un lieu privilégié sans doute en raison de la scolarisation d’enfants musulmans dans les écoles chrétiennes de Gaza (ceci est aussi vrai pour l’ensemble du Proche-Orient). Ismaïl Haniyé, leader du Hamas dans la Bande de Gaza, soutient l’implication des chrétiens de Gaza dans la résistance palestinienne à l’occupation israélienne. Comme jadis, lorsque le Père Manuel Mussallam (cf. pages 163-175) était le Curé latin de Gaza, les autorités palestiniennes musulmanes gardent des rapports proches avec, par exemple, l’archevêque grec-orthodoxe, Mgr Alexios de Gaza. Le Patriarcat latin de Jérusalem, quant à lui, poursuit son soutien autant qu’il le peut et de maintes façons, à la petite communauté de Gaza.

L’auteur : 

L’auteur est chirurgien et professeur de médecine.

Il s’est rendu une trentaine de fois depuis 2001 dans cette enclave palestinienne. Cet ouvrage de Christophe OBERLIN écrit en quatre parties nous fait d’abord entrer dans cette histoire ancienne depuis les Pères de l’Eglise, puis sous la domination islamique. La deuxième partie du livre s’origine dans les prémices de la Nakba, terrible marque indélébile dans l’histoire de tout un peuple conduit sur les routes du monde. Une photographie essentielle nous est proposée en fin d’ouvrage sur la situation des chrétiens à Gaza aujourd’hui. Faisons nôtre la fin de ce livre très intéressant au sujet d’une communauté si vivante malgré le nombre et les soucis du quotidien… « Les oiseaux ne s’éloigneront pas du nid. Minoritaires mais présents, ils sont peut-être là pour l’éternité » (page 195).

Bonne lecture !

Patrice Sabater,

Chrétiens de Gaza. Editions Erick BONNIER. Paris, novembre 2017. 201 pages. 20 €

Retour à la page précédente Vous souhaitez soutenir les actions de l'Œuvre d'Orient ? Nous aider

L’actualité de l’Œuvre

Les projets de reconstruction de l'Œuvre d'Orient en Irak et en Syrie

Chronique de Mgr Gollnisch

07/07/2018 - L'aide que les chrétiens d'Orient nous apportent

Chroniques plus anciennes