Accueil > Actualités > L'actualité des Chrétiens d'Orient > Patrick, en mission en Terre Sainte, à l’Hospice Saint Vincent de Paul à Jérusalem

Patrick, en mission en Terre Sainte, à l’Hospice Saint Vincent de Paul à Jérusalem

11/10/2018

"Bonjour à tous, avec le mois de septembre sont arrivés en Terre Sainte de nombreux nouveaux volontaires et c’est le moment pour moi de refaire le point sur ma mission. Cela fait maintenant 7 mois que je suis engagé auprès des handicapés de l’Hospice Saint Vincent de Paul à Jérusalem et l’intensité de cette expérience ne faiblit pas"

Tout d’abord, le mois de Juillet a été extraordinaire !

Pour le 14 Juillet, nous nous sommes retrouvés à l’Église Sainte-Anne, l’un des quatre territoires français de Jérusalem, sur invitation de Monsieur le Consul général de France à Jérusalem.

 

Le mois de Juillet c’est bien évidemment aussi, la coupe du monde ! Nous avons pu vivre ici les matchs et la montée en pression progressive à mesure que se dessinait une possible victoire en finale. L’explosion de joie qui a suivi le coup de sifflet final a été partagée avec l’importante communauté juive francophone de Jérusalem. Vivre une telle émotion à l’étranger est un moment extraordinaire dans une vie tant la fierté que l’on ressent est grande.

 

 

 

Après une telle expérience, je dois l’admettre le mois d’août a peut-être été plus difficile que les autres. Beaucoup de volontaires et notamment ceux de l’Hospice sont partis et ce n’est qu’au mois de septembre que la nouvelle promotion est arrivée. Il s’est donc passé un temps qui a ressemblé à une période de transition, entre ce qu’avait été la première partie de la mission et ce que serait la seconde.

 

Jerusalem

A cette occasion, les sœurs de l’Hospice Saint Vincent m’ont apporté un soutien exceptionnel, manifesté par de nombreuses attentions ou par des moments privilégiés. Je voudrais toutes les remercier très fort et en particulier Sœur Marlène !

 

 

 

Le travail auprès des personnes handicapées reste toujours aussi captivant.

C’est comme souvent, le temps qui passe, qui offre la possibilité d’approfondir les liens avec chacune d’entre elles et qui permet aussi de dépasser les difficultés. Ainsi, au début de la mission, je me focalisais sur les nombreux détails qu’il fallait intégrer, les choses à ne pas oublier et surtout les erreurs à ne pas commettre. Aujourd’hui, ces choses-là restent évidemment très présentes mais je pense qu’en avançant, je tente aussi de trouver pour chacun le moyen de passer la meilleure journée possible. Cela devient réalisable grâce à une connaissance plus fine de ce qui plaît ou ne plaît pas aux personnes handicapées dont on s’occupe. Le pari est réussi, lorsqu’on entend régulièrement des rires ou des expressions de satisfaction que l’on a appris à connaître et à reconnaître pour chaque handicapé.

Par ailleurs, nous avons accueilli un nouveau volontaire au début du mois de Septembre, Pierre, qui vient directement de Lyon. Il est particulièrement intéressant pour moi qui suis maintenant entré dans la deuxième partie de ma mission de retrouver le regard neuf d’un nouvel arrivant. C’est aussi une chance exceptionnelle de pouvoir transmettre ce qui a été vécu et de changer certaines habitudes qui commençaient à s’ancrer sans avoir vocation à être éternelle. C’est un nouveau souffle.

 

Le début du mois de Septembre a d’ailleurs offert de nombreuses occasions pour faire connaissance et démarrer cette nouvelle année.

Les pères Lazaristes nous ont invités à un repas de volontaires précédé d’une messe célébrée dans la belle chapelle des pères. Nous y avons retrouvé le père Nakad, le père Khalil, ainsi que le père Jérémie, arrivé cet été et originaire de la République Démocratique du Congo. Bien sûr, les sœurs étaient présentes aussi, pour une soirée super !

 

Patrick jerusalem

 

 

 

Jerusalem Patrick

 

 

Le mois de septembre offre également l’opportunité de découvrir les saveurs locales avec cette année une fête de la bière, un peu en avance, organisé par le village chrétien de Taybeh en Palestine et à laquelle nous avons (raisonnablement) participé ! Taybeh est situé en territoire palestinien au nord-est de Ramallah. Ce village présente la particularité d’être encore entièrement chrétien, une présence chrétienne qui remonterait au premier temps de la chrétienté. Selon la tradition locale, c’est ici que le Christ serait venu chercher refuge après la résurrection de Lazare : « Il se retira dans la région voisine du désert, dans une ville appelée Ephraïm, et il y séjournait avec ses disciples. » (Jean 11, 53-54). Auparavant appelé Ephraïm, le village aurait changé de nom. La bière y est brassée depuis 1994, par la famille Khoury, selon des usages respectant les normes allemandes sur la pureté de la bière.

 

De nombreux autres événements sont encore à venir :

l’année poursuit son cours et ce week-end, nous fêteront Saint Vincent, fondateur et saint protecteur de la congrégation des Filles de la Charité. A cette occasion, une belle fête est organisée et une messe consulaire sera célébrée dans la chapelle de l’Hospice. De même, le mois de Septembre est un mois de fête pour la communauté juive qui après avoir fêté la nouvelle année (Rosh Hashana) s’apprête à entrer dans le temps de Yom Kippour (le grand pardon) à l’heure ou j’écris ces lignes.

 

Jerusalem

Le soir de Rosh Hashana devant le mur ouest (10-09-2018)

 

Salutations de Jérusalem,

 

Patrick (Septembre 2018)

 

Retour à la page précédente Vous souhaitez soutenir les actions de l'Œuvre d'Orient ? Nous aider

L’actualité de l’Œuvre

Les projets de reconstruction de l'Œuvre d'Orient en Irak et en Syrie

Chronique de Mgr Gollnisch

29/09/2018 - A propos de la Syrie...

Chroniques plus anciennes